lundi 25 août 2014

Tsukiji, le plus grand marché de poisson du monde (tokyo partie1)

Bonjour à toutes et à tous. Je reprends du service sur le blog après une longue pause estivale (et espère pouvoir poster régulièrement, au moins une fois par semaine). Au programme la première partie de mon voyage à Tokyo. Pour commencer place au plus grand marché de poisson du monde: le Tsukiji.

Petite présentation:
Le marché s’ouvre dès h 30. S'en suit la vente au enchères. Les acheteurs commencent par repérer les meilleurs poissons. Chaque poisson porte un numéro afin de faciliter les transactions. Les touristes (dont j'étais) doivent trouver leur place dans cette effervescente en évitant les chariots lancés à toutes vitesse entre les étales.

La visite:
Le Tsukiji, cela faisait longtemps que l'on m'en parlait sans que je n'ai eu l'opportunité (ni le courage de me lever à quatre heure du matin) pour m'y rendre. Le marché se trouve dans le quartier de Tsukiji, plutôt bien indiqué et relativement facile d'accès en métro ( attention toutefois si vous voulez arriver dès l'ouverture vous n'aurez probablement pas de trains, préférer le taxi).
Le quartier en lui même est assez résidentielle, plutôt agréable si ce n'est cette petite odeur d'iode qui flotte dans l'air.

Les petites rues qui bordent le marché sont remplies de petites boutiques tant pour les touristes que pour les locaux. Les palettes à même le sol témoignent de la fraicheur des produits.

Une allée proche du marché
 Le marché en lui même se présente comme un énorme hangar. Le touriste doit se faire sa place entre les professionnels de la mer et leurs acheteurs (restaurateurs, particuliers...). Des centaines d'espèces de poissons sont à la vente. Les palettes sont posées à même le sol (attention de ne pas marcher sur un panier de crabe). J'y ai trouvé des anguilles baignant dans leur sang, des moules géantes de nombreuses espèces de crabes, des coquillages géants et bien sur le célèbre thon rouge.

Faites votre choix
 Quelque chose vous tente?
Crabes et coquillages
 Difficile de reconnaitre toutes les espèces présentes sans être un expert dans le domaine. Apparemment tout se mange.

Le panier de crabes
Une des choses qui ne manquera pas de marquer le touristes c'est l'omniprésence de ces transpalettes jaunes. Difficile d’être sur ses gardes à six heures du matin, pourtant votre survie en dépend. Les chariots slalom à une vitesse folle entre les étales. jetez vous dans la caisse d'anguille si il se dirige vers vous.


 Après l'effort le réconfort, et oui après une visite éreintante voici l'heure du petit déjeuner. Rien de tel que des sushis au petit matin. Chers mais délicieux.

Thon saumon et poulpe de haut en bas

Bonne rentrée à tous.

à lire (ou relire) également:

-Sestubun, la fête des haricots.
-L'argent au Japon, tout sur le Yen
-Sortir au Japon, l'izakaya
-Mal aux dents? le dentiste japonais


Aucun commentaire:

Publier un commentaire